Nouvelle année, passé – présent – futur au dojo

L’année 2018 est là et prochainement le nouvel an asiatique consacrera l’année du Chien (de Terre). Bien entendu je ne crois résolument pas en l’astrologie mais j’apprécie cependant de m’en inspirer pour me fixer des objectifs dans l’année qui commence. Les vertus ainsi associées à ce symbole du chien et que nous pourrons chercher à mettre en avant durant au moins un an sont la loyauté, le dévouement, l’honnêteté, la sincérité et la modestie.

Plus pragmatiquement, une nouvelle année représente un point charnière dans la pratique martiale. Ces moments sont précieux pour de multiples raisons. Ce temps symbolique de changement et de renouvellement nous permet de prendre un instant pour regarder en arrière et contempler le chemin parcouru. En ce même instant nous admirons tout autant la longue route qu’il nous reste à arpenter. Nous pouvons faire le point sur les difficultés rencontrées pour rendre demain plus facile. Nous avons l’occasion d’analyser les échecs et les transformer à l’avenir en réussites.

Alexas_Fotos / Pixabay

L’année écoulée a été riche en changements pour notre dojo. Cette nouvelle saison sur les tatamis a en effet permis le renouvellement presque complet du Togishi Dojo. Vous êtes d’ailleurs très nombreux et nombreuses à nous avoir rejoints depuis cet été à peine. Et pourtant chaque cours donné depuis lors a été le cadre d’une belle complicité dans l’étude de l’aïkido. Comme si nous nous connaissions déjà depuis de nombreuses années. Cette fin de l’année est donc également, je pense, un excellent moment pour remercier.

Wokandapix / Pixabay

 

Merci donc à Hervé, Jean-Christophe et Serge pour leur aide dans la tenue de nos cours hebdomadaires qui ne pourraient pas tous se donner sans eux.
Merci à Thierry, à Carine et à « Papy » Didier pour leur dévouement et leur patience au cours enfants.
Merci à Jean-Christophe et Serge qui me soutiennent et me supportent, c’est selon, dans la gestion quotidienne du Dojo.
Merci à vous, les élèves, sans qui le Dojo n’aurait aucun sens. Merci de votre présence régulière, de votre fidélité, de votre investissement dans l’étude de l’aïkido à nos côtés. Merci aux anciens ou anciennes, qui se reconnaîtront. Merci aux nouvelles ou nouveaux, qui ne le sont déjà plus tant que ça.

 

bourree / Pixabay

Je vous souhaite donc à toutes et tous d’éprouver beaucoup de difficultés sur les tatamis, car c’est dans la difficulté que vous vous surpasserez. Je vous souhaite bien entendu de commettre énormément d’erreurs, car c’est par les erreurs que nous apprenons. Je vous souhaite également de douter de votre pratique, de vos techniques, de vos attaques car c’est dans le doute que vous trouverez le sens qui vous permet d’avancer. Je vous souhaite enfin de devenir fous car il faut forcément l’être un peu pour étudier l’aïkido, tous les idéalistes sont un peu fous.

PublicDomainPictures / Pixabay

Excellente année 2018 à vous, puisse-t-elle être ce que vous en ferez … 🙂

A propos Sébastien

Sébastien Place pratique l’Aïkido depuis plus de 12 ans. Dojo cho et fondateur du Togishi Dojo, il est également rédacteur pour le magazine Dragon - spécial Aïkido. Pratiquant les styles Aïkikaï et Kishinkaï, étudiant aussi le Shiatsu, le Hino Budo, le Hsing-I, la Sagesse du Corps d’Allen Pittman et le travail de Tim Cartmell, il publie régulièrement des articles liés aux arts martiaux et la culture asiatique.

Laisser un commentaire