Retour sur la rencontre Aïkido – Taijiquan à Soignies

J’ai eu la chance de pouvoir participer à la première journée de rencontre et d’échanges entre l’Aïkido et le Taijiquan organisée à Soignies le samedi 12 octobre.

rencontre aïkido taijiquan

De manière totalement involontaire j’ai mis l’accent depuis le début de cette saison sur les découvertes d’autres voies. J’ai donc eu l’occasion de pratiquer depuis septembre quelques heures de Judo (que je n’avais jamais observé que de très loin), de Soo Bahk Do (qui attisait ma curiosité) ou encore de Karaté … Je pense important de faire la démarche d’aller vers l’autre et sa pratique si l’on veut réellement faire preuve d’ouverture d’esprit et pouvoir en retour inviter sincèrement à découvrir sa propre discipline. Je suis devenu depuis quelques années de plus en plus friand de ce genre d’ateliers ou chacun peut aller vers la pratique de l’autre et échanger en toute simplicité et sans préjugé. Les Masterclass organisées par Stéphane Crommelynck en sont un bon exemple.

Master Class Hino Akira 2013 à Bruxelles
Master Class Hino Akira 2013 à Bruxelles

Christian Vanhenten et Eric Caulier sont à l’origine du projet du weekend dernier. Je connais  personnellement Christian depuis quelques temps déjà car nous nous croisons souvent lors de différentes manifestations martiales (masterclass, stages et autres rencontres). Eric Caulier ne m’était pas complètement inconnu non plus car les stages d’été de Taijiquan qu’il organise à proximité de Soignies avaient déjà attiré mon attention.

Eric Caulier et Christian Vanhenten

L’accueil et l’ambiance de cette journée ont été très chaleureux. C’est faire preuve d’honnêteté et de courage pour oser redevenir débutant devant une forme de travail où l’on ne connait rien. Les thèmes développés par les deux intervenants se sont à mon sens focalisé sur cette problématique afin de poser les bases des ponts qui pourront être tendus ultérieurement entre les deux disciplines proposées.

Echanges d'impression Aiki Taichi
Echanges d’impression après la pratique

L’approche proposée par Eric Caulier durant le temps consacré au Taijiquan met l’accent sur l’idée de « construire dans la lenteur » et surtout dans la constance (dans le centrage, la position et la vitesse). Ce point me semble extrêmement important quelle que soit la pratique martiale développée. Une autre idée qui m’a séduite est le développement de la sensation de centrage au travers des différents enchaînements de postures qui nous ont été proposés. Ces mouvements précis du bassin et les variations des appuis sur les jambes lors des transferts de forces ont mis en évidences des lacunes de ma pratique qui me permettront d’avancer en ce sens très prochainement.

Partie pratique du Taijiquan
Partie pratique du Taijiquan

Pour les membres de l’école de Taijiquan, l’intérêt des exercices d’Aïkido proposés par Christian a surtout concerné l’idée de faire face à la réalité. Pour développer, le partenaire en Aïkido incarne à la fois la réalité tangible du monde face à laquelle la technique devra être accomplie et la difficulté de transférer le mouvement centré sur soi vers l’autre.

Partie pratique de l'Aïkido
Partie pratique de l’Aïkido

Le bilan que je tire de cette journée est l’écoute du centrage sur soi et du centrage de l’autre. Ces deux aspects complémentaires et parfois mésestimés d’un côté ou de l’autre de la pratique martiale constituent le fondement de la recherche du mouvement. Je tiens donc à remercier les deux animateurs et le groupe de pratiquants pour m’avoir remis en mémoire cette direction de travail qui me conforte dans ma vision et ma perception du Budo.

Se concentrer sur soi et sur l'autre
Se concentrer sur soi et sur l’autre

Les pratiquants des deux disciplines ont échangé dans un respect, une courtoisie et une ouverture d’esprit que j’ai peu rencontrées dans des stages centrées uniquement sur l’Aïkido. Chacun devenant tour à tour le débutant malhabile pas très à l’aise dans son corps et ses mouvements. Plus que tout, c’est l’envie de partager et la curiosité mutuelle qui ont été les moteurs de cette journée que j’espère voir se renouveler la saison prochaine.

 

A propos Sébastien

Sébastien Place pratique l’Aïkido depuis plus de 12 ans. Dojo cho et fondateur du Togishi Dojo, il est également rédacteur pour le magazine Flash Aïkido. Pratiquant les styles Aïkikaï et Kishinkaï, étudiant aussi le Shiatsu, le Hino Budo, le Hsing-I, la Sagesse du Corps d’Allen Pittman et le travail de Tim Cartmell, il publie régulièrement des articles liés aux arts martiaux et la culture asiatique.

Laisser un commentaire