Retour sur le weekend Corpore – juin 2014

Corpore

Le weekend Corpore qui s’est déroulé durant le weekend du 21 et 22 juin 2014 est une des initiatives les plus enrichissantes et les plus innovantes auxquelles j’ai eu le plaisir de participer. Karine Jadinon a réalisé pour l’occasion un reportage vidéo afin de retranscrire l’ambiance particulière d’ouverture, d’échange et de curiosité qui a baigné ce weekend.


Week-end Corpore 2014 from Sakuradojo on Vimeo.

Le Week-end Corpore rassemblait des disciplines ayant pour objectif la “bienveillance” du corps et s’est vu découpé en petits ateliers d’environ une heure trente. Les arts présentés viennent d’un concept martial, d’une technique de santé ou d’accomplissement personnel. Les cours étaient accessibles à tous et adaptables à chacun, il n’était pas nécessaire d’être pratiquant de quoi que ce soit. Toutes les sessions ont été animées par des professeurs reconnus au sein de leur discipline.

J’ai eu la chance d’y animer l’atelier de Sagesse du Corps, Christophe Lemmens y a proposé du Systema, Alain d’Ursel de l’Anatomie Poétique, Vanessa Uyttenhove pour le Hatha Yoga, Indirah Osumba le Kalaripayat, Nathalie Mathieu le Taiji Quan, Carole Simons la Détente Vocale, Luc Saubain le Gudo Zen, Pierre Duray la Biodynamique Sensorielle, Elisa Carpiaux le Shiatsu, Sarah Derasse le Vinyasa Yoga, Ghislaine Decat le Qi Gong et Stéphane Crommelynck le Hino Budo.

Weekend Corpore
Concentration, sourire et bien-être – avec et grâce à Stéphane Crommelynck

Ces disciplines avaient, pour certaines, des racines communes mais, plus généralement, n’étaient reliées entre elles que par un but commun : permettre de se sentir mieux en soi, en connexion avec les autres, dans l’instant présent avec un corps plus relâché et détendu.

N’ayant pu participer à l’ensemble du weekend lors de cette première édition, je n’en reste pas moins sous le charme du bien-être qui s’est dégagé de ces rencontres. Je pressens qu’une seconde édition se prépare d’ores et déjà, tant l’enthousiasme des participants se révèle porteur.

Merci à toi, Stéphane, en tant que maître d’œuvre, pour ton imagination, pour ta confiance, ta sensibilité, ton ouverture d’esprit et ta force tranquille.

Aucun modèle de galerie trouvé.

A propos Sébastien

Sébastien Place pratique l’Aïkido depuis plus de 12 ans. Dojo cho et fondateur du Togishi Dojo, il est également rédacteur pour le magazine Flash Aïkido. Pratiquant les styles Aïkikaï et Kishinkaï, étudiant aussi le Shiatsu, le Hino Budo, le Hsing-I, la Sagesse du Corps d’Allen Pittman et le travail de Tim Cartmell, il publie régulièrement des articles liés aux arts martiaux et la culture asiatique.

Laisser un commentaire