Un peu de culture japonaise pour les plus jeunes (et moins jeunes)

L’art de vivre à la japonaise

La culture japonaise est extrêmement différente de notre culture occidentale. Tout se passe dans la retenue et l’absence de démonstration. Leur art de vivre est un éloge à la nature et à la lenteur. Chaque détail est important, chaque geste est étudié. C’est un mélange inégalé de tradition et de modernité.

Le stéréotype : Le kimono

Les Japonaises le portent actuellement très rarement. Une Japonaise ne porte en effet son kimono traditionnel que trois ou quatre fois par an. Il coûte cher (5000 à 10000 euros) et nécessite d’être deux pour s’habiller. De plus, il n’est pas aisé de se déplacer avec.

La nature dans le cœur des japonais

La nature est très importante pour les Japonais. Elle occupe dans la vie et dans la psychologie japonaise une place très importante parce que le Japon est une zone de tremblements de terre. Les habitants sont très attentifs aux changements de la nature et aux changements des saisons, qui leur rappellent constamment combien ils sont vulnérables en vivant au Japon. Ce pays est fragile par sa situation géographique et les Japonais savent que la nature ne leur est pas acquise et à quel point elle est importante.

La promenade à la japonaise

La terre tremble en permanence au Japon (bien que la plupart des secousses ne soient pas forcément ressenties). Pour célébrer ces forces de la nature, en chaque début de saison, les Japonais vont admirer les arbres dans les montagnes. Au printemps, ce sont les fleurs de cerisier. À l’automne les Japonais se rendent dans des sites de montagnes pour apprécier les fleurs des érables qui rougissent. Cette célébration s’appelle d’ailleurs « Momijigari » qui signifie littéralement « la chasse aux érables ».

Printemps Chaïkido

Le poisson japonais : la carpe

Appelée « koï » en japonais, la carpe est très importante dans l’univers japonais. Les carpes ont cette particularité de vivre longtemps. Elle est donc, entre autres, un symbole de longévité. La symbolique de la  carpe ne s’arrête pas là. Des carpes dans un bassin symbolisent par exemple l’amour et la virilité.

Carpe Chaïkido

La convivialité à la japonaise

L’intimité :

De manière générale, il convient d’éviter les contacts physiques trop chaleureux au départ. Les Japonais considèrent ces gestes comme une intrusion dans leur intimité en leur prenant quelque chose qu’il faudra ensuite leur redonner.

Le salut à la nippone :

Inclinaison du buste en gardant le dos bien droit. Le degré d’inclinaison marquera le degré de respect que votre interlocuteur vous inspire.

Salut Chaïkido

En entrant dans un lieu japonais, il faut toujours se déchausser afin d’éviter de souiller l’intérieur.

A table au Japon :

Manger agenouillé autour de la table est une coutume de plus en plus rare. A table, les baguettes ne doivent jamais être orientées en direction d’une personne. Dans la culture japonaise, on ne désigne pas. Cela contribue notamment au respect de l’intimité d’autrui. On ne plante jamais ses baguettes dans un plat. Ce geste est réservé aux cérémonies funéraires. De manière générale les Japonais parlent très peu à table.

La politesse à la japonaise :

Il est très important de s’offrir des cadeaux au Japon. Il convient d’offrir le cadeau en arrivant chez l’hôte. Au Japon, on n’ouvre jamais le cadeau devant la personne qui vous l’offre.  Il faut éviter d’offrir un cadeau trop important de sorte que la personne qui le reçoit ne se sente redevable. Le prix du cadeau doit pouvoir être facilement retrouvé par la personne qui a reçu le cadeau (nom du magasin bien en évidence) afin qu’elle puisse offrir un cadeau de valeur équivalente en retour lorsque l’occasion se présentera. Tout cela doit paraître très naturel.

A propos Sébastien

Sébastien Place pratique l’Aïkido depuis plus de 12 ans. Dojo cho et fondateur du Togishi Dojo, il est également rédacteur pour le magazine Flash Aïkido. Pratiquant les styles Aïkikaï et Kishinkaï, étudiant aussi le Shiatsu, le Hino Budo, le Hsing-I, la Sagesse du Corps d’Allen Pittman et le travail de Tim Cartmell, il publie régulièrement des articles liés aux arts martiaux et la culture asiatique.

Laisser un commentaire