Nom du projet :

La Danse des Amazones

Description du projet :

Dans les deux étapes précédentes de la Sagesse du Corps, vous avez pu découvrir le potentiel de réparation et de renforcement du travail au sol ainsi que le conditionnement de la colonne vertébrale et des poumons dans le Yoga égyptien. Cette troisième partie de la Sagesse du Corps, vous emmène dans la martialité et la gestion psychologique. Cette dernière partie de la Sagesse du Corps est qualifiée de «Dynamique» car elle porte autant sur la mobilité de l’esprit que de celle du corps.

Allen Pittman par Hélène Rasse
Photo réalisée par Hélène Rasse

Le travail de la Danse des Amazones nous confronte aux aspects de survie et d’auto-observation. L’une des applications de ce travail est de découvrir comment être conscient de soi-même et pouvoir se protéger. La survie est un aspect nécessaire à l’existence bien souvent négligé dans le mode de vie d’aujourd’hui. La partie reptilienne de notre cerveau, aussi qualifiée de plus ancienne, est consacrée à la survie. Il traite avec une simplicité extrême nos réflexes de combat ou de fuite. Il est aussi la cause physiologique du stress dans notre époque moderne. Nous ressentons des tensions lorsque notre ordinateur ne fonctionne pas correctement mais nous ne pouvons pas combattre physiquement ce problème. Nos réflexes, eux, disent à notre corps de combattre ou de fuir. Ces réponses contradictoires dans notre corps génèrent le stress et nous avons donc besoin de trouver un exutoire afin d’exprimer une réaction. Fondamentalement, une application correcte de la Danse de Amazones devrait soulager vos nerfs car vous les conditionnerai à laisser le corps se déplacer de façon rapide et spontanée en cas d’urgence ou de survie. C’est seulement après ce genre d’effort que la relaxation véritable peut avoir lieu au plus profond de votre corps. Les exercices proposés permettent une remise en forme musculaire mais aussi et surtout un soulagement neurologique. Ces descriptions concernent l’aspect externe, la partie physique. Concernant l’aspect interne, cette partie implique l’auto-observation de nos émotions et comment nous les ressentons.

Allen Pittman danse des amazones

La Danse de Amazones est composée de 9 positions ou mouvements. Chaque position est conçue comme un point d’observation sur soi-même non seulement du point de vue corporel mais aussi émotionnel. La première position appelée le “Donneur” permet à chaque personne de symboliser le respect dans les différents aspects de son existence. De là, chacun est libre de choisir quel geste accomplir parmi une multitude de possibilités. Cette posture et les 8 autres sont avant tout là pour vous aider à prendre plus conscience de vous-même. Le système vous donnera la liberté de choisir comment comment agir dans le monde et en fonction de votre choix, les autres personnes autour de vous réagiront de différentes façons. C’est la base de la pédagogie de la Danse des Amazones.

Application danse des amazones

Le symbole le plus grand de la puissance féminine parmi les mythes ou l’histoire ancienne est sans conteste l’Amazone. La raison pour laquelle Allen Pittman a choisi la femme plutôt que l’homme pour symboliser cette partie de la Sagesse du Corps est basée sur la nécessité de réduire les techniques de combat à leur plus simple essence. En utilisant la féminité plutôt que le masculinité comme modèle pour cette séquence dynamique, cela permet d’induire l’absence d’action en force avec le haut du corps caractéristique chez les hommes. Les enfants et les femmes n’utilisent généralement pas ce genre de gestes lourds. Pour correspondre à cela, toute technique dans la Danse des Amazones n’implique pas de travail en force du haut du corps (qui n’est que très rarement un facteur décisif dans une rencontre de survie). La survie dépend le plus souvent de la résistance du bas du corps comme par exemple la capacité à courir ou à sauter (il n’est pas question ici de combats ni d’un sport mais de s’échapper d’une situation).

Amazone

Cette séquence de la Danse des Amazones regroupe donc 9 puissants archétypes féminins, correspondant aux différentes étapes de la vie humaine. Chacune de ces Amazones est représenté par un mouvement ou une technique d’auto-défense et un état d’esprit psychologique. Les applications de ces mouvements en “techniques d’auto-défense” peuvent s’avérer dangereuses et ne doivent en aucun cas être utilisées contre n’importe qui. Certaines de ces applications sont délibérément potentiellement létales car elles sont été conçues pour se sauver la vie. La Danse des Amazones n’est pas là pour “riposter” ou “rendre justice”. Il est important que cet aspect soit clair dans votre esprit.

Allen Pittman par Hélène Rasse
Photos réalisée par Hélène Rasse

La Danse des Amazones permet de libérer les mouvements du corps et de ne pas se laisser emprisonner dans un état mental limitant ou une émotion paralysante. Vous pouvez  bien entendu utiliser ces positions et leur significations pour changer votre perception de vos émotions et votre prise de décisions dans votre vie. Appliquez-vous donc activement dans cette recherche de vous-même.

Pour découvrir explorer et comprendre concrètement les 9 mouvements et leurs applications je vous invite à participer à l’un de nos ateliers.

A propos Sébastien

Sébastien Place pratique l’Aïkido depuis plus de 12 ans. Dojo cho et fondateur du Togishi Dojo, il est également rédacteur pour le magazine Dragon - spécial Aïkido. Pratiquant les styles Aïkikaï et Kishinkaï, étudiant aussi le Shiatsu, le Hino Budo, le Hsing-I, la Sagesse du Corps d’Allen Pittman et le travail de Tim Cartmell, il publie régulièrement des articles liés aux arts martiaux et la culture asiatique.